Le clan maudit de la lutte professionnelle







La triste histoire de ce clan que je qualifierais de maudit commence en janvier 2000.
4 lutteurs passés avec succès à la ECW décident de quitter le même soir la WCW qui les avait révélés au grand public pour rejoindre la toute puissante WWF devenue depuis la WWE. Ces lutteurs sont Dean Malenko , Eddie Guerrero , Perry Saturn et celui était le World Heavyweight champion de la WCW à cette époque , Chris Benoit . Tous 4 débutèrent à la WWF dans un clan, The Radicalz. Ce qui est advenu de ses 4 lutteurs dans le vent, 9 ans plus tard laisse penser que ce clan restera le clan maudit de la lutte professionnelle.




1) Dean Malenko : Le moins malheureux des Radicalz :


Dean Malenko n’était pas le premier venu lorsqu’il débarqua à la WWF après le PPV de la WCW, Sold Out. Il est probablement l’un des meilleurs lutteurs cruiserweight de l’histoire.
En 1996, il est apparut au 6eme rang du prestigieux classement 500 PWI.
Grand technicien, Malenko incarnait un autre type de poids moyens que ceux que l’on voyait à l’époque. Pas de pirouettes, pas de High- fly. De la technique rien que de la technique.
Comme ses 3 comparses, il connut le succès à la ECW mais surtout à la WCW ou il fut l’un des membres de la dernière formation des 4 horsemens.
Malheureusement pour lui, il n’avait pas le style qu’il faut pour s’imposer à la WWF : Petit gabarit et peu de talent au micro même s’il n’avait pas besoin de parler pour démontrer tout son charisme. Malgré deux titres Light Heavyweight à la WWF, il annonce sa retraite dès 2001. Il reste malgré tout road agent pour la fédération de Vince Mac Mahon.
Une fin de carrière peu glorieuse pour un lutteur de ce calibre. Reste qu’il peut se considérer comme chanceux aux vues de ce qui est arrivé à ses 3 acolytes. Passons au second membre, Perry Saturn.


2) Perry Saturn : Le héros disparu :


Deuxième membre du clan maudit, Perry Saturn. Lui aussi a fait ses gammes à la ECW en équipe avec John Kronas ( décédé depuis ) remportant avec ce dernier 3 fois le titre par équipe. Il a par la suite brillé à la WCW remportant entre autre le titre Tv face à Disco Inferno. Par la suite, il fut 2 fois champion par équipe d’abord avec Raven puis avec Chris Benoit.
Doté d’une impressionnante musculature et d’un côté très stiff et puissant, Perry Saturn n’en était pas moins un lutteur technique qui pouvait prendre occasionnellement un style plus aérien.
Lutteur le moins connu du clan, il avait pourtant une réelle chance de faire son trou à la WWF.
Il remporta deux fois le titre Hardcore et une fois le titre européen avant de sombrer par sa propre faute. En effet, Saturn s’en est violemment prit à un jobber suite à un coup reçu durant un match. Il prit une ligne de défense douteuse en prétendant que le coup reçu l’avait mis d’en un état semi-comateux et qu’il avait ensuite détruit son opposant à cause de son instinct de survie. La WWF prit décida de le punir en lui donnant une gimmick ridicule ou il était amoureux d’un balai ( Vince restera le roi des gimmicks stupides et des punitions débiles ) avant de se faire renvoyer en 2002.
Saturn lutta ensuite sur le circuit indépendant avant que son destin bascule en 2004.
Cette année là, Perry Saturn eut un geste héroïque en s’interposant lors d’une tentative de viol en pleine rue. Perry Saturn paya le prix fort pour cet acte courageux. Il fut touché par 3 balles de pistolet ce qui lui laissa des séquelles irréversibles.
Ce triste épisode marqua la fin de sa carrière de lutteur malgré quelques tentatives de come-back.
Qu’est devenu Perry Saturn depuis 2004 ? Personne ne le sait. Perry Satullo de son vrai nom est officiellement porté disparu depuis environ 2 ans. Ni sa famille, ni ses proches ne savent ou il peut être et si il est encore en vie.
Un destin tragique en somme. En parlant de destin tragique, passons au 3ème membre du clan maudit, le Latino Heat, Eddie Guerrero.


3) Eddie Guerrero : La légende au destin tragique :




Tout fan de lutte qui se respecte connaît Eddie Guerrero, son palmarès impressionnant mais aussi sa fin tragique.
Luttant bien entendu au Mexique mais aussi au Japon, il débuta vraiment sa carrière US à la ECW en remportant 2 fois le titre TV.
Il quitta la compagnie pour une sombre histoire de contrat et rejoint par la suite la WCW de Ted Turner. Vu son gabarit de lourd léger, Eddie commença dans la division cruiserweight remportant le titre 2 fois. Il fut aussi le père fondateur de la LWO, version latino de la toute puissante NWO qui dominait la WCW à cette époque. Toutefois, Eddie commença à avoir certains problèmes personnels qui mineront toute sa carrière, le conduisant à la fin que tout le monde connaît. Alcool et drogue faisaient déjà parti de son quotidien. Un grave accident de voiture devait même selon les médecins lui coûter sa carrière mais à force de travail, Eddie revient dans le monde de la lutte remportant le titre US de la WCW. C’est lui-même qui entama les négociations avec la WWF pour lui et ses 3 comparses.
A la WWF puis à la WWE, Eddie s’est construit un solide palmarès devenant grand clamer ( c’est à dire qu’il a été champion Tag Team ( 4 fois ), champion Intercontinental ( à 2 reprises ), champion européen ( l’aussi 2 fois ) et champion du monde ) et s’offrant même le luxe d’y ajouter un titre US.
Malheureusement, les démons d’Eddie étaient toujours présents. Même si la WWE ne l’a jamais sanctionné pour dopage, son impressionnant accroissement musculaire laissait planer un doute sur une hypothétique prise de stéroïdes.
Le 13 novembre 2005 restera un jour noir dans l’histoire de la lutte. Eddie est retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel par son neveu Chavo, victime d’un arrêt cardiaque et probablement des abus en tous genres ayant jalonné sa magnifique carrière.
Eddie laisse derrière lui une veuve ( qui a su rebondir ) et des enfants mais aussi des millions de fans inconsolables à travers le monde. Son introduction au Hall Of Fame de la WWE n’y changera rien : A 38 ans, Eddie Guerrero nous a quittés trop tôt, trop vite.
Une belle histoire qui finit tristement. Mais que dire du destin encore plus sombre du dernier membre du clan maudit.




4) Chris Benoit de légende de la lutte à assassin :




Cela fait déjà un moment que j’avais cette idée de chronique dans la tête mais c’est cet homme qui m’ a fait longuement hésiter . Comment parler du cas de Chris Benoit ?
Comment évoquer un lutteur d’exception qui s’est mué en salopard en tuant sa femme et son fils avant de se donner la mort ? Son acte aussi affreux soit-il doit –il éclipser sa formidable carrière et le fabuleux lutteur qu’il était ? Au contraire que représente une carrière comme la sienne et son talent de lutteur face à l’atrocité qu’il a commis en mettant à mort sa femme tant aimée et son propre fils ? Choix cornélien. Au Japon ( ou il luttait masqué sous le nom de Pegasus Kid ) comme sur le sol américain , il était reconnu comme un grand lutteur , respecté de tous mais cela peut-il faire oublier son crime. J’ai pris la décision de me contenter d’évoquer son palmarès de manière succincte , il a été l ‘équivalent d’un grand slammer à la WCW ( remportant les titres TV , Tag Team , US ainsi que le titre mondial lors de son dernier match avec la compagnie ) , il a remporté auparavant le titre Tag Team à la ECW ou encore le titre IWGP Junior Heavyweight de la NJPW au Japon. A la WWE , il fait parti des Triple Crown champion et comme son ami Eddie Guerrero , il a lui aussi remporté le titre US pour cette fédération . Il est aussi avec HBK , le seul lutteur a avoir remporté le Royal rumble en entrant avec le numéro 1 . Il devait aussi remporter le titre de champion de la ECW version WWE mais sa folie en décida autrement. Benoit préféra à la place tuer sa femme et son fils avant de se donner la mort le 25 juin 2007 à l’âge de 40 .


De Dean Malenko à Chris Benoit . Du geste héroïque de Perry Saturn aux excès en tout genre d’ Eddie Guerrero . 4 hommes , 4 lutteurs , 4 histoires pas tout à fait comme les autres. C’est 4 là , se sont croisés , se sont affrontés ou se sont associés partout ou le destin les a conduit à se retrouver. Malenko , par exemple ,a longtemps feudé avec Eddie à la WCW avant de faire équipe avec Benoit puis avec Saturn. On a l’étrange impression que ces 4 lutteurs étaient liés autrement que part la simple volonté des bookers. Un clan , The Radicalz les a réunit . Tout quatre pensaient que c’était pour le meilleur mais se fut surtout pour le pire .
The Radicalz mérite peut être vraiment ce nom : Le clan maudit de la lutte professionnelle


01/06/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres